Quelle heure ?

 

Soutiens

     

 

Le statut de directeur d'école dans les projets

 

Certains candidats ou partis évoquent le statut de l'école et de son directeur.

Qu'en disent-ils ?

 

Marine Le Pen
UMP
UMP & PS

Philippe Poutou 

5

 

Recommander

Le site des directeurs d'école

La synthèse et les résultats de la consultation IFOP - GDID sont disponibles sur le site de l'Ifop à l'adresse suivante (cliquer sur le panneau ci-dessous) :

 

 

  Inscrivez-vous sans tarder à la "newsletter" des "directeurs en lutte"pour recevoir les dernières infos. 

Il suffit d'entrer votre adresse mail dans le cadre de gauche.

Vendredi 8 juin 2012 5 08 /06 /Juin /2012 11:57

Le nouveau ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon avait promis que les rapports « cachés ces dernières années » seraient publiés.

Après une première série de 17 rapports datant de 2011, le ministère de l'Education nationale sort de la poussière 21 nouveaux rapports « cachés » datés de 2007 à 2010, par souci de « transparence » et pour « contribuer au débat public ».


L'un de ces rapports nous intéresse particulièrement : celui qui traite des « dispositifs d'aide individualisée et d'accompagnement » de l'école au lycée.

Une nouvelle fois, le rôle majeur du directeur d’école y apparaît clairement. Dans les extraits que nous publions ci-après, les auteurs de ce rapport mettent réellement en valeur le rôle moteur, central et l’importance de l’implication du directeur d’école dans le dispositif d’aide individualisée et d’accompagnement à l’école. 

 

--------------------------------------------------------------

 

Observation et évaluation de l’ensemble des dispositifs d’aide individualisée et d’accompagnement à l’école, au collège et au lycée (Octobre 2010)  

« L’école et son directeur : des essais pour une meilleure coordination et continuité des aides pour chaque élève


Le rôle du directeur n’a pas la même importance selon le nombre de classes. Il est déterminant pour organiser une cohérence globale : des horaires, des choix d’élèves, des modes de formalisation et de communication avec les familles. Le directeur joue rarement sur la constitution des groupes d’élèves ou sur les arbitrages de priorités mais il peut le faire. Il peut inciter les enseignants à s’impliquer quand il n’y a pas de volontaires spontanés pour la mise en place des stages de remise à niveau ou de l’accompagnement éducatif.

Certains sont plus interventionnistes que d’autres sans que cela provoque d’opposition de la part de leurs collègues dont ils restent les pairs ; on en a vu divers exemples précédemment et le cas décrit ci-après en est une autre illustration…

Le directeur est presque toujours l’interface avec les partenaires extérieurs et discute aussi bien les problèmes d’horaires, l’organisation des services complémentaires de l’école (garderies, restauration) que la complémentarité des actions hors temps scolaire, avec la municipalité…

Le directeur est déterminant, même s’il se montre peu directif, pour trouver le meilleur usage des ressources en fonction des priorités. Dans les contextes les plus difficiles (réseaux ambition réussite), les équipes expriment toutes clairement que toutes les formes d’aides et d’accompagnement sont bienvenues pour rendre l’école « accessible » aux élèves et aux parents et « viable » pour les enseignants, ces qualificatifs ayant été relevés dans des propos de nos interlocuteurs. Elles n’échappent que rarement à ce qui devient un empilement de prises en charge pour les élèves, l’excès de formalisation quand l’institution représentée par l’inspecteur de circonscription demande la rédaction d’un « projet » pour chaque action pouvant accréditer l’idée de juxtaposition des dispositifs.

La manière dont les directeurs sont eux-mêmes considérés par l’inspecteur de la circonscription, associés à certains travaux, « outillés » est déterminante pour la forme de leur engagement : disposant des réponses techniques aux problèmes traités (l’analyse des résultats aux évaluations nationales par exemple) ou d’argumentaires pour faire face à certaines résistances, ils sont plus à même d’animer de manière profitable les réunions des équipes pédagogiques…

Les relations de l’école avec les instances de coordination de ces dispositifs sont variables ; des directeurs ont pu se plaindre des nombreuses formalités qu’il leur faut accomplir (participation à des réunions, écrits à produire) auprès de ce qu’ils appellent des « intermédiaires » avant qu’une action soit déclenchée pour un élève ou une famille...

Les PPRE assurent surtout le pont entre deux années, pas au-delà. On commence à percevoir l’intérêt qu’il y aurait à garder un historique des aides apportées et de leurs effets, ne serait-ce que pour éviter de refaire ce qui a déjà été tenté sans succès. C’est d’un « outil » permettant de suivre tout le parcours scolaire que l’on aurait besoin. Une directrice d’école du Pas de Calais a pris l’initiative de constituer une pochette individuelle qui contient le « livret scolaire » et porte en page 2 (verso de la couverture) un tableau récapitulatif des aides de différents types reçues par année. Dans cette affaire, le rôle du directeur d’école comme animateur pédagogique et coordonnateur de l’équipe des maîtres s’avère déterminant le plus souvent ; quand il propose une réponse raisonnable (qui n’implique pas un temps de réalisation trop important, ni une obligation de formalisation écrite – exercice redouté) à ce qui est ressenti comme un vrai problème il est en général suivi.

Le suivi ne se limite pas aux aspects organisationnels, il doit évidemment prendre en compte le versant pédagogique. Dans l’organisation actuelle du système éducatif, les directeurs et les chefs d’établissement ne peuvent pas seuls prendre en charge cette partie du pilotage. Les directeurs d’école n’ont pas de véritable autorité institutionnelle, notamment pédagogique, sur les autres enseignants ; celle-ci est de la compétence de l’inspecteur de circonscription. Quant aux chefs d’établissement, ils sont certes les supérieurs hiérarchiques des professeurs, mais ceux-ci ne leur reconnaissent généralement pas d’autorité pédagogique, qui reste du domaine des corps d’inspection. Les choses étant ce qu’elles sont, les directeurs comme les chefs d’établissement ont besoin de la collaboration des corps d’inspection pour le suivi pédagogique des actions. Il leur revient certes de solliciter eux-mêmes cette collaboration, mais il est sans doute aussi nécessaire que recteurs et inspecteurs d’académie incitent fortement les corps d’inspection à y répondre…

Il est du rôle des directeurs et des chefs d’établissement de recenser les besoins de formation et de les transmettre aux concepteurs des plans académiques et départementaux de formation. »

 

 --------------------------------------------------------------

  

Ce rapport établi conjointement par l’Inspection Générale de l’Education nationale et l’Inspection Générale de l’Administration de l’Education nationale a été mis sous l’éteignoir par le ministre Luc Chatel qui mesurait sans doute qu’il n’avait ni les moyens ni la volonté du chef de l’Etat pour apporter le soutien nécessaire aux acteurs de terrains, que sont les directeurs d'école, de mettre en place une véritable politique d’aide individualisée et d’accompagnement à l’école.

Tous les rapports le montrent et vont dans le même sens : sans un véritable directeur reconnu institutionnellement à la tête des écoles primaires, tous les dispositifs ne peuvent être réellement efficaces. Seul le directeur d’école peut impulser une dynamique sur le terrain et assurer le pilotage des équipes éducatives. Ce rôle ne peut en aucun cas être dévolu aux IEN. Mais il faut commencer par donner au directeur les moyens de cette ambition. Et chacun le sait, la refondation de l’école, si chère à notre nouveau ministre, passe par un statut de l’école et de son directeur

 Retour à la page d’accueil


Ecrire un commentaire - Voir les 43 commentaires - Publié dans : Analyses
Retour à l'accueil

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés